J'aime les livres et j'en suis fière 2

14 novembre 2011

Que la meilleure gagne - Elizabeth Young

9782266153157FS♡♡♡♡♡

Existe-t-il pire situation que de tomber amoureuse du petit copain de votre meilleure amie ? Oui, flasher sur celui de votre ennemie attitrée ! Un scénario catastrophe auquel Harriet, garçon manqué à l'humour ravageur, va malheureusement devoir se frotter, la miss n'ayant rien trouvé de mieux que de fondre littéralement pour le beau et séduisant John. Un authentique idéal masculin aperçu, peu de temps auparavant, main dans la main avec cette sacrée Nina, ex-camarade de classe arrogante, autosatisfaite et bien trop sexy pour inspirer confiance.
Tiraillée entre désir et culpabilité, victime d'un sérieux complexe d'infériorité, Harriet parviendra-t-elle enfin à se venger de ses années de vexation ? Dans cette course au petit ami, tous les coups sont permis...

Mon avis

Pocket a le chic pour sortir des couvertures toutes moisies, du moins quand il s’agit de littérature sentimentalo-humoristique pour gonzesses, mais ne vous y fiez pas, cette petite histoire sympathique est loin d’être aussi rébarbative que sa vitrine ! (ben ouais faut dire les choses comme elles sont, la demoiselle sur la couverture, ben elle ressemble à rien. Encore que, si elle s’arrangeait un peu… bref.)

Tout ça pour dire que si je n’avais pas déjà lu et grandement apprécié Petites embrouilles et pieux mensonges de la même auteure, jamais il ne me serait venu à l’idée de m’intéresser à celui-ci (oui, je suis superficielle).

On reste évidemment dans le même genre : une presque trentenaire qui a plus ou moins la poisse avec les hommes qui tombe un jour sur l’homme parfait, mais comme si tout se passait bien il n’y aurait rien à raconter, eh ben évidemment elle en voit des vertes et des pas mûres, elle galère, elle pédale dans la semoule, elle s’arrache les cheveux, bref, elle en chie à mort. Mais ne vous en faites pas, tout est bien qui finit bien ! Rooo c’est bon hein, c’est pas du spoiler, tout le monde sait que dans ce genre d’histoire ça finit toujours bien (c’est bien pour ça qu’on les lit d’ailleurs, pour refermer le livre avec la banane, pas avec un flingue déjà collé contre la tempe). Cette presque trentenaire, qui se prénomme Harriet, est comme vous et moi : elle a un boulot plus ou moins satisfaisant, quelques soucis d’autorité avec ses cheveux et son chat, des problèmes de plomberie, des amis pas toujours sortables, des parents en pleine crise de la cinquantaine… Mais aussi juste ce qu’il faut d’humour pour faire de cette histoire plutôt conventionnelle (la chick-lit, on en fait vite le tour) un très bon moment de lecture, rafraîchissant et amusant.

 

Allez, un p’tit extrait, pour donner le ton :

« En outre, nous comparions les mérites de vivre au XIXe siècle par rapport à aujourd'hui: d'un côté, il n'y avait pas de Tampax ni de déodorant, il fallait savoir chanter d'une voix douce et broder des coussins. De l'autre, vous aviez des mecs qui vous disaient: "Permettez-moi de vous dire à quel point je brûle d'admiration et d'amour pour vous", au lieu de: "Alors, t'as envie de baiser?" »

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 19:30 - Chick-lit - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    C'est marrant parce que dans le divertissement j'ai un peu de mal avec la Chick-Lit, alors que je lis des trucs vachement plus douteux parfois. Là tu te dis : pourquoi commenter alors ? Non mais la couverture quoi... La maison d'édition essaie de NE PAS le vendre ? Et non tu n'es pas superficielle, la couverture c'est important pour moi aussi et la plupart des lecteurs insatiables...

    Posté par AlterVorace, 15 novembre 2011 à 08:28
  • J'avais adoré Petites embrouilles et pieux mensonges, donc je pensais tenter le coup avec celui-ci, mais comme tu dis la couverture, beurk !
    Encore une chronique qui m'a bien fait rire

    Posté par Bykiss, 15 novembre 2011 à 08:47
  • AlterVorace: à noter que je l'ai classé Chick-lit parce que ça s'en rapproche, mais je tiens à préciser qu'on ne bouffe pas du Prada et du Gucci à toutes les pages (on n'en bouffe pas du tout d'ailleurs). Et, en effet, on peut se demander si Pocket n'aurait pas trop de thunes, pour faire tant d'efforts pour rebuter le lecteur...

    Bykiss: bien contente que ma chronique te plaise, j'espère que le bouquin te plaira tout autant (enfin, plus) ^^

    Posté par Suny, 15 novembre 2011 à 08:55
  • bon en même temps, le bob, ça va pas à tout le monde...

    On est d'accord, la chick-lit, c'est souvent pareil, mais parfois, il y a une perle, alors on essaye encore des fois que ce soit celui que l'on tient entre les mains ! Et puis, moi, tant que ça parle pas que de mode haute couture, j'arrive à peu près à me sentir concernée ^_^

    Posté par ClaireM, 15 novembre 2011 à 15:50
  • Ça devrait te plaire, alors ^^

    Posté par Suny, 15 novembre 2011 à 18:20

Poster un commentaire