J'aime les livres et j'en suis fière 2

13 décembre 2011

On déménage... oui, encore!

Et j'espère que cette fois c'est la dernière. Je voulais quelque chose de plus facilement modelable (même si un peu plus compliqué à mettre en place ^^).

>> C'est par là <<

J'espère que ce nouveau cadre te plaira, cher adorateur transi de bonheur. ^^

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 20:28 - ¤ Paperasse ¤ - Commentaires [0]

04 décembre 2011

Retour au pays - Robin Hobb

retour_pays♡♡♡♡♡

Dans un lointain passé, bien avant la fondation de Jamaillia, du château de Castelcerf et des Six-Duchés, les Anciens avaient bâti de splendides cités où régnaient l'art et la beauté. Leur espèce avait disparu mais les salles où ils avaient vécu avaient résisté au temps, empreintes du souvenir de leurs habitants.
Dame Carillon Valjine Rochecarre est condamnée à l'exil et part avec toute sa famille loin de Jamaillia installer une colonie dans le désert des Pluies. Mêlée à la roture, elle doit mettre la main à la pâte pour assurer la survie du groupe dans une nature hostile, en s'efforçant de ne pas sombrer dans le désespoir. La découverte d'une ville mystérieuse, en grande partie souterraine et peuplée d'apparitions extraordinaires et de musiques envoûtantes, va la faire basculer dans un monde inconnu et pourtant étrangement, anormalement familier...

Mon avis

Après le gros coup de cœur de l’Assassin Royal, puis l’énorme déception du Soldat chamane, j’ai eu du mal à renouer avec Robin Hobb, même si j’avais Retour au pays et le premier tome des Aventuriers de la mer depuis plus d’un an dans ma PAL…

Mais je ne suis pas mécontente de m’être forcée à lire ce petit livre ; toute la magie de Robin Hobb est là et, même si les personnages ne m’ont pas particulièrement attirée, certains détails m’ont rappelé combien j’avais aimé les aventures de FitzChevalerie, et cet univers extraordinaire que l’auteure a créé avec ses personnages attachants et hauts en couleurs, et je crois bien que du coup, je ne vais pas tarder à me lancer dans les Aventuriers de la mer. Je suis même bien tentée de relire l’Assassin royal, du coup, mais non, faut pas, j'ai trop de choses à lire…

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 14:36 - Fantasy - Commentaires [6]
Tags : ,

02 décembre 2011

La fille aux licornes, Tome 1 : La rencontre - Lenia Major

1221413-gf♡♡♡♡♡

Une héroïne investie d'un pouvoir magique qui lui permet de communiquer avec les mythiques licornes d'une contrée fantastique. Aventureuse et tenace, elle réussit à s'imposer dans un monde d'hommes, traverse des terres hostiles et triomphe de vengeances ataviques.

Mon avis

Premier tome de la trilogie La fille aux licornes, La rencontre est une histoire sympathique et qui promet bien des choses pour la suite. Autant j’avais trouvé l’écriture légèrement crispante dans La fille de l’araignée, autant là, tout est parfait, c’est abordable aussi bien par les plus jeunes que par les plus grands enfants.

Les licornes ont été un peu oubliées dans la littérature ces derniers temps, et Lenia Major nous offre là une approche plutôt intéressante du mythe, où licornes et humains coopèrent pour la protection de leur royaume. Au milieu de tout ça, Ascane, la jeune héroïne, s’impose avec le plus grand naturel dans le monde exclusivement masculin des licorniers, cavaliers d’élite qui ont seuls le privilège de travailler auprès des majestueuses licornes.

Une histoire énergique, rafraîchissante et touchante dont je ne manquerai certainement pas la suite (mais je n’ai malheureusement pas réussi à trouver quand est prévue la sortie… Pourvu qu’elle ne se fasse pas trop attendre !).

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Masse Critique de Babelio, alors merci Babelio, et merci aux éditions Talents Hauts pour ce partenariat !

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 12:17 - Fantasy jeunesse - Commentaires [3]
Tags : , , ,

30 novembre 2011

Le mec de la tombe d'à côté - Katarina Mazetti

1275386_2673540♡♡♡

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante.

C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Mon avis

Ce livre semble avoir eu beaucoup de succès, je ne peux pas m’empêcher de me demander pourquoi. Bon, en soi c’est une histoire plutôt sympathique, mais pas de quoi casser trois pattes à un canard. Peut-être le titre ? Dans mon cas, c’est ce qui m’a attirée. Un titre qui augurait une histoire cynique mais émouvante, une histoire d’amour inattendue mais évidente. Dans le fond, c’est un peu ça, mais pour moi, ce roman ne tient pas toutes ses promesses.

Désirée est fade et froide, sèche, sans intérêt. Elle compte sur ses ovaires pour lui dire quand un homme lui plaît, tu m’étonnes que sa vie soit à chier. Elle est cynique mais sans être vraiment drôle, il lui manque le mordant qui fait la différence entre une pauvre fille aigrie et une fille à l’humour grinçant. Exactement l’idée que le commun des mortels aimerait se faire de la citadine qui mange bio et vit au milieu des bouquins.

Benny est un agriculteur plouc et bourru, mais tendre et vif d’esprit. Exactement l’idée que le commun des mortels aimerait se faire du paysan qui trime pour que nous puissions boire notre lait du matin.

Et paf, le « choc des cultures » sur fond d’amourette passionnée avec dans le premier rôle des ovaires aigris qui frétillent d’impatience. Moui… j’ai vu mieux question romantisme. Heureusement, le personnage attachant de Benny est là pour apporter de la fraicheur et de la spontanéité à l’histoire. C’est grâce à lui si ce livre reste pour moi un agréable moment de lecture.

Merci à MarionF qui a fait voyager ce livre !

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 22:15 - Amour et sentiments - Commentaires [5]
Tags :

28 novembre 2011

Wings - Aprilynne Pike

209ae0b4♡♡♡♡♡

Laurel est une jeune lycéenne comme les autres, à quelques exceptions près. Elle ne supporte pas le soleil, elle n'a jamais froid et préfère vivre en plein air. Mais le plus étrange, c'est cette fleur dont les pétales ressemblent à des ailes et qui pousse... dans son dos! Laurel n'est pas humaine, et son extraordinaire métamorphose est inévitable. Elle devra désormais se partager entre deux mondes... et deux natures.

Tout ce que vous pensiez savoir sur les fées sera à jamais bouleversé.

Mon avis

Véritable petit conte de fées moderne, Wings est une jolie histoire, sympathique et rafraîchissante, qui change drôlement des vampires à l’âme torturée et des loups-garous bestiaux dont les jeunes filles raffolent en ce moment (comment ça je suis de mauvaise foi ?). Si la forme de l’histoire n’a rien d’extrêmement original (une jeune fille pas tout à fait comme les autres, des garçons séduisants qu’elle sait même plus lequel choisir, une copine à l’humour particulier, des parents trop sympas mais un peu à la masse, des fois, des méchants trop moches qui font trop peur, une mission super importante que si elle échoue c’est la fin du monde, tout ça tout ça), le fond est bien trouvé, et ça fait du bien, des héros bel et bien vivants, qui ne se découvrent pas tous les pouvoirs du monde et doivent se démerder avec les moyens du bord. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’ai eu du mal à lâcher le livre tant que je ne l’avais pas terminé. Je l’ai torché en l’espace de même pas 24 heures, d’ailleurs.

Et je veux lire la suite, tussuite ! Mais, parce que le marketing c’est important, Pocket ne nous fera pas l’honneur de sortir le second tome avant septembre 2012, et le troisième en 2013 (genre, super, on sera déjà tous morts), occasionnant certainement à chaque fois une réédition de la série complète, comme ça, comme t’auras de toute façon oublié la moitié de l’histoire d’ici là, ben t’auras qu’à tout racheter et tout relire. Qu’à cela ne tienne, à moi la VO ! (en plus les couvertures de la VO sont chouettes). L’écriture est simple et fluide (et d’ailleurs, ô joie, la traduction était vraiment pas mauvaise), ça ne devrait pas poser trop de problèmes, même au p’tit dèj.

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 19:14 - Fantastique jeunesse - Commentaires [6]
Tags : , , ,

27 novembre 2011

Si je reste - Gayle Forman

18929640_1421447♡♡♡♡♡

Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle. Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste...

Mon avis

Tout comme Les cœurs fêlés de la même auteure, Si je reste est une histoire qui se lit rapidement et facilement, émouvante et touchante. C’est l’histoire de Mia, jeune fille plutôt bien dans ses baskets dont la vie va basculer en à peine quelques minutes. Et, aux portes de la mort, un choix difficile s’offre à elle : rester ou partir ? Vivre et affronter toutes les difficultés de la vie, ou mourir et abandonner toutes les belles choses qu’elle a à nous offrir ? On la suit dans ses réflexions, dans le bilan qu’elle fait de sa vie, de ses relations avec ses parents, son petit frère, ses amis, son petit ami et sa passion, la musique. On se demande avec elle : à quoi bon rester ? Effectivement, si on avait le choix, il serait parfois bien difficile…

Tout au long du livre, on oscille entre sourire et gorge serrée, espoir et désespoir, joie et tristesse… Cette histoire toute en simplicité est, au final, porteuse de joie de vivre et de tendresse, et c’est dans la sérénité qu’on referme ce livre sympathique.

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 12:58 - Divers jeunesse - Commentaires [2]
Tags : , , ,

25 novembre 2011

Le miroir d'ambre - Philip Pullman

9782070612444FSÀ la croisée des mondes, Tome 3

Voir la chronique du Tome 1

Voir la chronique du Tome 2

♡♡♡♡♡

Séparée de son compagnon Will, la jeune Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l'ambitieuse et impitoyable Mme Coulter qui, pour mieux s'assurer de sa docilité, l'a plongée dans un sommeil artificiel. Parti à sa recherche escorté de deux anges, Balthamos et Baruch, Will parvient finalement, au prix d'un terrible sacrifice, à délivrer Lyra. Pour aussitôt repartir à l'aventure. Car, tandis que Lord Asriel se prépare à l'ultime bataille qui décidera du sort des mondes, les deux adolescents doivent s'engager dans la plus périlleuse des missions : un voyage dans une contrée d'où nulle âme n'est jamais revenue, le royaume des morts... Éblouissante conclusion d'une série qui figure d'ores et déjà au panthéon des littératures de l'imaginaire, Le Miroir d'Ambre a reçu en 2001 les prestigieux Whitbread Award et World Fantasy Award.

Mon avis

Comme je m’y attendais, ce troisième tome grandiose est tout à fait à la hauteur des promesses du second. Au risque de me répéter, le talent de Philip Pullman relève clairement de la virtuosité. Il nous fait plonger dans les mondes, les paysages, les batailles, le cœur des gens, comme si nous y étions, comme si nous vivions leurs aventures aux côtés de Will et de Lyra, et de tous les personnages qui gravitent autour d’eux et ont tous leur rôle à jouer. Des aventures époustouflantes, qui nous entraînent aux portes des plus grands mystères de la vie et amènent à de nombreuses réflexions. On y trouve également une critique intéressante de la religion chrétienne, de ses dogmes, mais aussi et surtout des personnes qui appliquent ses lois, sans toutefois dériver vers le jugement de valeurs. En bref, tout, absolument tout est lié, chaque détail a son importance et l’auteur les imbrique avec talent pour en faire une superbe ode à la vie et à l’humanité, une histoire porteuse d’espoir et d’optimisme.

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 20:34 - Fantastique jeunesse - Commentaires [2]
Tags : , ,

22 novembre 2011

Top Ten Tuesday

TopTenTuesday

Toujours le même principe que la semaine dernière : Iani propose, et nous disposons! Cette semaine, le sujet me plaisait encore, alors c'est parti.

Les 10 manies, habitudes littéraires que vous avez

1 – Tant que tu n'auras pas fini le chapitre, ton livre tu ne poseras point. Je déteste devoir poser mon livre au milieu d'une action. J'essaie toujours de faire en sorte de finir le chapitre en cours, mais parfois, les chapitres sont longs et il faut partir au boulot... Au pire, je veux bien m'arrêter quand il y a un saut de ligne qui indique qu'on passe à une autre action... Et quand y'en a pas, eh bien tant pis, je finis au moins le paragraphe... mais c'est frustrant, quand même.

2 – Ton marque-page, tu caleras bien. Il faut qu'il soit bien calé contre la reliure. Au max. Azy, pousse encore un peu, il tombe tout seul, là.

3 – Avec toi, au moins un livre de secours tu emporteras. Même si tu pars que deux jours, que tu ne vas pas avoir le temps de lire et qu'il te reste 700 pages à lire dans ton livre en cours... on sait jamais.

4 – Si jaquette en papier il y a, jaquette en papier de côté tu laisseras. Je supporte pas de lire un livre avec la jaquette qui me glisse entre les mains.

5 – Chaque livre lu, dans un carnet tu noteras. Avec le titre, l'auteur et la date de lecture. Ça fait à peu près un an que je le fais, sur une idée de môman. Dans un cahier Pucca. Eh ouais.

Bon, ben ça fait un top 5. Hum, c'est bien suffisant... j'ai un peu travaillé pour me débarrasser de certaines manies, avec lesquelles le top 10 aurait pu être complété :

(6) Avant, j'avais pour habitude, va savoir pourquoi, de lire le dernier paragraphe de chaque livre que je commençais. Parce que ça me plaisait de me dire « mais qu'est-ce qui s'est passé là-bas dedans pour que ça l'amène à dire / faire / penser ça » ? J'ai arrêté le jour où toute la chute de l'histoire était concentrée dans ce dernier paragraphe. J'ai un peu regretté... Ça me démange encore, mais je tiens le coup.

- Bonjour, je m'appelle Suny.

- Bonjouuuur Sunyyyyy !

(7) Avant, j'achetais tous mes livres en librairie, flambant neufs, et il était hors de question que je les emprunte, encore moins que je m'en débarrasse ! Mais avant, je n'achetais que les livres dont j'avais besoin (genre, les 2 ou 3 pour la semaine). Aujourd'hui, je suis une PALeuse compulsive mais je ne suis toujours pas riche... Alors je dis pas non quand on me prête un bouquin, j'achète beaucoup de livres d'occasion en ligne (ou à EMMAUS, quand j'en ai l'occasion), et je n'hésite pas à revendre ceux qui ne m'ont pas plu, ou même, depuis que l'une de mes étagères a commencé à s'écrouler sous le poids (morte l'étagère, MORTE) ceux qui ne m'ont que moyennement plu.

(8) Avant, mes livres à lire s'entassaient en une jolie petite pile devant ma table de nuit. Depuis que la pile arrive au plafond (voir (7)), je les range bien gentiment sur des étagères.

(9) Avant, je commençais 5 livres en même temps, pour finalement n'en finir que un ou deux et relire les autres des semaines, voire des mois plus tard (ou jamais)... Aujourd'hui, je m'en tiens à deux, trois maximum, avec des thèmes différents pour lire selon l'humeur et le moment de la journée (petit dèj = 50 de QI maximum. Grandes réflexions sur la vie impossibles).

(10) Avant, quand je lisais avant de dormir et que mamaman me disait d'éteindre parce qu'il était tard, je lui disais ouioui, je finis ma page et j'éteins ! (et j'éteignais 20 minutes plus tard). Aujourd'hui... ben en fait, ça n'a pas changé, sauf que c'est mon réveil qui me dit qu'il est vraiment l'heure de pioncer sinon je vais ENCORE pas l'entendre demain matin.

Et toi, cher adorateur ivre d'amour, est-ce que tu as aussi quelques problèmes psychologiques petites manies ?

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 19:19 - ¤ Top Ten Tuesday ¤ - Commentaires [12]
Tags :

16 novembre 2011

Les tribulations d'une caissière - Anna Sam

Les-tribulations-d-une-caissiere♡♡

Elle s'appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d'expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques... Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n'avait eu l'idée de raconter son travail, jour après jour. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l'avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l'ouverture du magasin ou avez été l'habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l'avez draguée, méprisée, insultée. Il ne se passe rien dans la vie d'une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu'à sa caisse.

Mon avis

Les diverses critiques que j’avais lues avant d’inclure ce livre sans ma liste n’étaient pas toujours très élogieuses, mais en tant qu’ex-caissière, j’avais envie de le lire, juste pour me rappeler quelques bons souvenirs… Alors, quand MarionF l’a proposé dans le cadre de son opération Livres voyageurs, je me suis dit que c’était la bonne occasion !

Mais bon, au final, encore un livre que je me félicite de ne pas avoir acheté. S’il n’était pas aussi vite lu, il est fort possible qu’il aurait fini par atterrir dans ma prestigieuse liste des livres abandonnés. Anna Sam, malgré son diplôme universitaire de littérature, ne me semble pas avoir de grand talent en ce qui concerne l’écriture. Son humour est un peu lourd, pas vraiment percutant, même si on sent qu’elle essaie. Si j’ai apprécié l’effort, ça m’a pas vraiment transportée.

J’ai tout de même souvent souri, parce que forcément, certaines situations, et pas nécessairement les moins aberrantes, font partie du quotidien de toute caissière. Par exemple, la responsabilité de la caissière, quoi qu’il arrive. Je me souviens m’être fait hurler dessus par une bonne femme parce qu’un néon du plafond venait de sa casser la gueule au rayon surgelés. Et là, tu te retrouves tellement con que tu ne trouves rien d’autre à dire que « Euh… désolée… ».

Enfin, je ne vais pas commencer à m’étendre sur mes propres aventures, je pourrais aussi en faire un blog, comme toute caissière (alors que je n’y ai passé qu’un an et demi…). Je ne m’étendrai pas non plus sur certaines de ses anecdotes qui me semblent un peu exagérées (notamment sur le comptage manuel de la recette de toute une journée). Je terminerai juste en me demandant avec perplexité pourquoi on fait tout un foin de ce bouquin. J’ai eu l’occasion de lire d’autres blogs sur le même thème qui m’ont fait hurler de rire plus d’une fois, tant c’était écrit avec cynisme et malice. Anna Sam n’est rien d’autre pour moi qu’une chanceuse qui s’est trouvée au bon endroit, au bon moment… Vous voulez quelque chose qui défrise vraiment ? Allez plutôt voir par là. En ce qui concerne le présent bouquin, après tout vous faites bien ce qui vous chante, m'enfin si vous avez mieux à faire, n'hésitez pas.

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 08:22 - Vécu et réflexions diverses - Commentaires [1]
Tags : ,

15 novembre 2011

Top Ten Tuesday

TopTenTuesdayLe Top Ten Tuesday est un concept assez marrant imaginé par The Broke and the Bookish et repris par Iani dans son Carnet de lectures, auquel je n'ai jusque là pas eu le courage de participer (puis bon, les chaînes, ça n'a jamais vraiment été mon dada). Mais, vu le thème de cette semaine, je suis bien obligée, moi qui tombe constamment amoureuse du moindre mâle qui passe entre mes mains (dans les bouquins, hein, restons précis). Ben oui, le thème de cette semaine, c'est :

Les 10 personnages avec qui vous vous verriez bien faire votre vie (ou passer la nuit !)

Quels sont ces personnages dont vous êtes tombée folle amoureuse ? Ces personnages qui vous ont provoqué des papillons dans le ventre ?

Allez, c'est parti...

Sur le podium, on a :

1 – Cellendhyll de Cortavar, héros du Cycle de l'Agent des Ombres, de Michel Robert. J'veux bien passer la nuit avec lui puis faire ma vie avec. Je ne l'explique pas. C'est l'homme de ma vie, c'est tout.

2 – Tolliver Lang, le « frère » de Harper Connelly, héroïne de Charlaine Harris. Sa normalité et sa stabilité changent un peu !

3 – Galièn le semi-elfe (Arianrhod de Syveline Lemaire). Hum, une nuit et plus si affinités...

Ensuite, on a, à peu près ex-æquo :

4 – Quinn, le tigre-garou de Charlaine Harris, qui a quelque chose... d'animal?

5 – Asher, le vampire torturé de Laurell K. Hamilton. Bizarrement, dans la vie j'aime pas les mecs à problèmes, mais dans les bouquins, c'est ceux qui me font le plus kiffer...

6 – La plupart des gardes de Merry Gentry (mais non, pas tous en même temps, je ne suis pas aussi euh... accueillante, quand même...), avec une légère préférence pour Rhys et Frost.

7 – Fitz-Chevalerie, le bâtard royal de Robin Hobb. Entre poissards, on s'comprend... (et peut-être que - plus - feraient + ?)

8 – Roland, le Pistolero de Stephen King. Ça fait bien longtemps que j'ai lu La tour sombre, mais je me souviens que Roland m'avait fait un petit quelque chose...

Hé bé... j'ai beau chercher, ça ne m'en fait que 8... Bon, d'accord, si on compte tous les hommes de Merry ça fait beaucoup plus que 10. Adjugé !

Élégamment rédigé par Sunny Suny à 18:43 - ¤ Top Ten Tuesday ¤ - Commentaires [8]
Tags :